«Biomasse forestière et climat : communautés en action» Nouveau programme de Nature Québec

28 novembre 2012 «Biomasse forestière et climat : communautés en action»  Nouveau programme de Nature Québec

Québec, le 28 novembre 2012 — Nature Québec a procédé aujourd'hui au lancement de son nouveau projet «Biomasse forestière et climat : communautés en action» lequel vise à contrer les changements climatiques par la valorisation de la biomasse forestière. Lancé en collaboration avec le Fonds d'action québécoise pour le développement durable et son partenaire financier, le gouvernement du Québec, ce programme contribuera à réduire les émissions de gaz à effets de serre (GES) ainsi qu'à la vitalité économique des communautés québécoises.

S'inscrivant dans le programme Action-Climat, ce nouveau projet de Nature Québec permettra des réductions d'émissions de GES de l'ordre 5 000 t CO2.  Il va sans dire que de telles prévisions enthousiasment grandement le principal partenaire qui était présent au lancement.  « Voilà un projet rassembleur qui, via une démarche concertée et de nombreux partenaires, sensibilisera et mobilisera à grande échelle; pavant ainsi la voie à d’importants changements de comportements pour un secteur d’activités où les émissions de GES sont loin d’être négligeables. Enfin, les conversions prévues permettent de croire en une réalisation concrète et pérenne», expose madame Véronique Jampierre, directrice générale.

Un projet, une démarche d’accompagnement

Plus concrètement, le projet vise à substituer des systèmes de chauffage aux combustibles fossiles des institutions de santé et d’éducation, des édifices municipaux, des commerces, des entreprises agricoles et de certains bâtiments industriels, par des systèmes à la biomasse forestière.  Pour Amélie St-Laurent Samuel, chargée de projets à Nature Québec, «il s’agit d’initiatives concrètes qui vont réduire les émissions de GES et qui auront également un impact positif pour les économies locales. Nature Québec a une approche originale, qui fait appel à une application stricte des principes de développement durable».

Nature Québec offre un service d’accompagnement gratuit visant à encadrer les processus de conversion de 15 installations pour la biomasse forestière. Pour chaque projet, et à toutes les étapes de la filière, de la récolte jusqu’à la gestion des cendres, l’organisme souhaite aider les acteurs locaux à prendre les bonnes décisions, celles qui leur permettront de réduire les impacts et de maximiser les retombées. Grâce à différents outils et à l’expertise de ses nombreux partenaires, Nature Québec désire informer les décideurs et la population afin qu’ils soient en mesure de prendre en main leur projet en l’orientant de manière à respecter leurs besoins et leurs ressources,  ainsi qu’à en faire profiter l’ensemble de la population.

Pourquoi la biomasse?

Contrairement aux combustibles fossiles, la proximité de la biomasse forestière permet  le développement d’une filière énergétique qui respecte les caractéristiques du milieu et assure la création d’un maximum de bénéfices pour la communauté impliquée, comme la création et la consolidation d’emplois, la diversification économique et la cohésion sociale et territoriale.  De plus, comparativement aux combustibles fossiles dont le cycle du carbone s’étend sur des millions d’années, celui de la biomasse, qui repose sur des processus biologiques, est plutôt de l’ordre de quelques années à quelques dizaines d’années. Par le fait même, l’utilisation de cette ressource dans le cadre de projets de chauffage en remplacement des énergies fossiles devient un outil pour la lutte aux changements climatiques.

Néanmoins, toutes les filières énergétiques comportent des enjeux, et leur développement, des défis spécifiques. Par exemple, pour la biomasse forestière, il faut s’assurer d’une cueillette de résidus qui n’appauvrit pas les sols et qui ne menace pas la biodiversité. De plus, il est est essentiel que la filière se déploie sur des circuits courts et que la combustion soit optimale, qu’elle n’affecte pas la santé et favorise une réduction rapide des  GES.  L’ensemble des enjeux et défis de la filière doivent être répertoriés et documentés afin d’identifier les bonnes pratiques pouvant être mises en œuvre pour diminuer les impacts environnementaux, économiques et sociaux.

Source Nature Québec : Mylène Bergeron, Communications et sollicitations, tél. : 418-648–2104 poste 2074 ou (418) 931-1131, communications@naturequebec.org

Source Fonds d'action québécois pour le développement durable : Sylvain Croteau, Communications, tél. : 418-692-5888 poste 221, s.croteau@faqdd.qc.ca

S'inscrire à la
liste de diffusion
Partager cette page
© 2010, FAQDD. Tous droits réservés. Conception et programmation : Safran

Fermer

Administration du site

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.