Pour une approche de gestion intégrée par bassin versant pour la rivière Richelieu, phase 2

Nouvelle recherche

BRÈVE DESCRIPTION DE L'ORGANISME

En 1998, le CMVVR s’est vu interpellé par les recommandations des participants à l'atelier  'Aux fil de l'eau' afin d’animer des activités à l’échelle du bassin versant de la rivière Richelieu. Le 28 novembre 2000, le CMVVR s’est donc transformé en Comité de concertation et de valorisation du bassin de la rivière Richelieu (COVABAR) dans le but précis de promouvoir la vision de gestion intégrée par bassin, versant pour l’ensemble du territoire de la vallée de la rivière Richelieu, depuis le lac Champlain jusqu’au lac Saint-Pierre.

 

ENJEUX ET RÉSUMÉ DE PROJET

Appliqué aux eaux de surface, le bassin versant désigne un territoire délimité par les lignes de partage des eaux sur lequel toutes les eaux s’écoulent vers un même point appelé exutoire. On peut désigner un bassin versant autant pour une rivière que pour un lac ou une baie. Ainsi, une gestion intégrée de l’eau doit tenir compte de tout ce qui se passe dans le bassin versant, incluant autant les activités naturelles que les activités humaines. En ce sens, les sols, la végétation, les animaux et les êtres humains font partie d’un bassin versant.

L'activité humaine rejette dans les rivières, les fleuves, les océans des substances polluantes. Aujourd’hui, ces rejets polluants sont généralement épurés avant d’être rejetés. Il peut toutefois arriver qu’ils soient évacués encore directement ou accidentellement. On distingue trois principales sources de pollution. Elles proviennent des activités agricoles, des activités urbaines et des activités industrielles. De façon moins directe, l’aménagement du territoire peut aussi avoir des impacts sur la qualité de l’eau des rivières. Les activités industrielles et urbaines génèrent une pollution dite « ponctuelle » c’est-à-dire dont la source est bien localisée. L’agriculture entraîne par contre une pollution dite « diffuse ».

Le projet consiste donc à élaborer un premier plan d’action intégré reflétant les préoccupations et attentes des citoyens du bassin versant. Les actions réalisées sont:

  • Inventorier les actions réalisées ou en voie de réalisation sur le territoire;
  • Répertorier les individus, groupes, entreprises du territoire qui ont réalisé des actions ou qui sont en voie de le faire ou qui ont des idées de projet;
  • Préparer un tableau des interventions gouvernementales sur le territoire du bassin versant et les argents investis jusqu’à maintenant;
  • Inventorier les interventions à venir des différents ministères;
  • Préparer un premier plan d’action intégré;
  • Consulter la population sur ce plan d’action intégré.

 

PARTENAIRES PRINCIPAUX

  • CLE Vallée-du-Richelieu
  • TVR 9 Vallée-du-Richelieu
  • UQAM

 

COORDONNÉES

806, chemin Richelieu
Beloeil (QC) J3G 4P6

(450) 446-8030

www.covabar.qc.c

Organisme : Comité de concertation et de valorisation du bassin de la rivière Richelieu (COVABAR)
Programme : Programmation I (2000-2002)
Période : Réalisé entre septembre 2001 et avril 2003
Territoire couvert : Régional
Région d'origine : 16 - Montérégie
Enjeux : Biodiversité, Eau
Financement octroyé : 75 100 $ sur 157 280 $
S'inscrire à la
liste de diffusion
Partager cette page
© 2010, FAQDD. Tous droits réservés. Conception et programmation : Safran

Fermer

Administration du site

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.