Des solutions collectives locales en énergie et en mobilité pour la ville de demain

Nouvelle recherche

Problématique :


Les habitants de Montréal et de Québec émettent beaucoup de GES pour la chauffe de leurs logements et pour leurs déplacements. Seulement sur l'île de Montréal, l'inventaire de 2009 montre des émissions de plus de 1,3 millions de tonnes CO2e (MT) pour le chauffage résidentiel et de plus de 3MT pour les voitures et camions légers.

Des évolutions récentes, comme le mouvement des ruelles vertes à Montréal ou les nouvelles initiatives autour des ruelles à Limoilou, montrent que les citoyens des arrondissements centraux se mobilisent pour mettre en œuvre des projets collectifs locaux de plus en plus ambitieux (verdissement, alimentation, etc.) et que les pouvoirs publics sont prêts à les soutenir.

Le potentiel de cette implication accrue demeure peu exploré pour des projets réduisant directement les GES, en particulier en énergie et mobilité. Pourtant, de nombreuses solutions deviennent accessibles si elles sont envisagées au niveau d’une ruelle ou d’un petit quartier, plutôt que de chaque famille ou individu. Un exemple est le projet Celsius, qui vise à implanter des réseaux de chaleur dans les ruelles. Une telle infrastructure collective donnera aux habitants des ruelles un accès à une nouvelle source d’énergie, locale et renouvelable (géothermie, solaire, chaleur perdue par les épiceries, etc.), pour remplacer le gaz naturel et le mazout encore beaucoup utilisés pour la chauffe.

Le partage d’une infrastructure de recharge pour les véhicules électriques à l’échelle d’un quartier constitue un autre modèle en développement. Particulièrement dans les arrondissements centraux, cette infrastructure pourrait grandement faciliter le choix de véhicules électriques par les citoyens, véhicules qui pourraient de plus être diversifiés (vélos, voitures, etc.) et partagés.


En rassemblant une masse critique d’habitants tout en bâtissant sur le lien social robuste issu des ruelles, l’échelle du quartier permet de concrétiser ces projets et bien d’autres (point de dépôt de marchandises, coopérative solaire, services de navettes, mise en commun de services d’efficacité énergétique, etc.), réduisant de façon drastique les émissions de GES tout en renforçant le tissu social, le milieu de vie, la prospérité et la résilience de nos communautés.  

Ces solutions collectives sont donc prometteuses, mais leur mise en place est freinée par le manque de capacité d’action des citoyens et acteurs locaux, notamment pour :

 

  • L’accès à l’information. Il manque d’informations pertinentes et accessibles, tant au niveau technique qu’organisationnel et règlementaire.
  • La concertation. Les projets collectifs demandent de la concertation au sein des quartiers, entre les citoyens, mais aussi avec les pouvoirs publics, les institutions locales, les détenteurs de solutions, etc. Il n’existe à ce jour aucun mécanisme visant à rassembler les parties prenantes de projets citoyens collectifs en énergie et mobilité.
  • Le financement, la structure juridique et la gouvernance. De nombreux projets en énergie et mobilité ne peuvent pas s’implanter dans les structures informelles actuelles et nécessitent des outils financiers et juridiques adaptés.

Ces solutions nécessitent une forte mobilisation pour émerger, mais ont en même temps un pouvoir mobilisateur fort dans la lutte aux changements climatiques en général. Il s’agit de « mobiliser par les projets collectifs ».

Solution :


Pour lever les freins à la mise en œuvre de solutions collectives réduisant les émissions de GES, les partenaires de ce projet proposent une démarche de changement systémique axée sur le tissu social en développement dans les ruelles. Cette démarche adapte au contexte des collectivités visées l’approche « Systemic Change » développée et mise en œuvre avec succès depuis des années par le groupe MaRS à Toronto dans différents domaines (énergie, santé…).

Concrètement, le projet se décline en quatre volets :

  1. Identifier les quartiers pilotes. Quatre quartiers pilotes sont visés, dans des arrondissements suffisamment diversifiés pour rendre les apprentissages robustes : trois  à Montréal (un à Villeray, deux à Rosemont-La Petite Patrie) et un à Québec (Limoilou). Un quartier est ici défini comme regroupant un nombre de rues/ruelles suffisamment petit (moins de 10) pour être marchable et conserver des relations de voisinage actives.
  2. Créer un répertoire large de solutions collectives et locales en énergie et mobilité, sous la forme de fiches de projet réplicables et suffisamment détaillées pour être proposées et discutées avec les groupes de quartiers.
  3. Développer, avec les parties prenantes de chaque quartier (citoyens, mais aussi les écoles, commerces, etc.), une vision partagée et durable de l’avenir en terme de mobilité et d’énergie et une feuille de route pour la mise en œuvre des projets choisis pour concrétiser cette vision. Cette étape inclut la compréhension du contexte propre à chaque quartier, l’identification des barrières à la mise en œuvre et la co-création de solutions de nature à lever ces barrières.
  4. Soutenir la mise en œuvre des solutions. Pour au minimum trois des solutions collectives identifiées, la Coop Carbone établit les rôles et responsabilités dans l’écosystème, établit les grandes lignes du plan d’affaires (marché, gouvernance, financement, structure juridique, etc.) et supporte le développement éventuel de nouvelles entités. La mise en œuvre en elle-même des solutions fait l’objet d’un budget distinct, hors Action – Climat.


Le caractère systémique de l’approche est ce qui la rend novatrice, efficace et robuste. Il repose sur trois principes :

  • Aborder le quartier dans son ensemble afin d’obtenir une vision globale et intégrée de ses enjeux de mobilité et d’énergie. Inclure toutes les parties prenantes afin de créer les liens nécessaires à l’émergence des solutions collectives et porteuses.
  • Soutenir de façon continue des groupes de quartier, allant de l’idéation jusqu’à la préparation à la mise en œuvre. Il y a donc un aspect entrepreneurial marqué dans les projets, qui donne naissance à des entités économiques locales pérennes, notamment sur le modèle coopératif.
  • Prendre en compte les impacts systémiques propres à chaque solution, pour les individus et les collectivités. Il s’agit ici du développement d’une vision désirable du futur, où la réduction des GES figure parmi les aspects bénéfiques des solutions.


S’appuyant notamment sur la dynamique en œuvre dans les ruelles, la démarche mise sur un fort potentiel de réplicabilité des projets, tant dans d’autres quartiers que dans d’autres secteurs. Les solutions collectives elles-mêmes, une fois prototypées dans un quartier pilote, peuvent s’étendre facilement dans d’autres quartiers. Le terreau de base est un noyau de citoyens ayant envie de créer un projet ensemble.

Changements anticipés :

L’objectif principal du projet est de mobiliser les parties prenantes de quatre quartiers pilotes de Montréal et Québec autour (1) de l’identification de solutions collectives réduisant les GES en énergie et mobilité et (2) du développement de leurs capacités à les mettre en œuvre. Avec ce projet, les quartiers pilotes ont tout en main pour mettre en œuvre les solutions identifiées.

 

Le projet permet également la réalisation des objectifs suivants :

  • Inscrire la lutte aux changements climatiques dans une vision d’avenir désirable et démontrer qu’elle représente un levier permettant de construire des quartiers d’avenir, résilients, entreprenants, prospères et inclusifs.
  • Utiliser le levier des relations de proximité et du leadership des pairs pour sensibiliser et mobiliser les citoyens a priori plus difficiles d’accès, à travers des projets qui, en se basant sur la structure sociale des ruelles, vont favoriser l’échange entre citoyens.
  • Bâtir les fondations d’une démarche facilement réplicable dans les autres quartiers et collectivités du Québec, en documentant les travaux en conséquence et en intégrant dès le départ les acteurs permettant de réaliser ce transfert.

 

Principaux indicateurs :

 

INFORMATION ET SENSIBILISATION :

  • Nombre d'activités d'information et de mobilisation visant le public cible (ateliers de co-création - mobilisation réalisés)
  • Nombre de citoyens directement sensibilisés (citoyens présents aux ateliers de mobilisation)
  • Nombre de citoyens invités aux ateliers de mobilisation
  • Nombre d'organisations directement sensibilisées (organisations présentes aux ateliers de mobilisation)
  • Nombre d'organisations invitées aux ateliers de mobilisation
  • Nombre d'activités d'information et de mobilisation visant le rayonnement et la notoriété du projet
  • Nombre de rencontres de suivi de projet

 

ENGAGEMENT ET PASSAGE À L'ACTION :

  • Nombre d'activités de préparation réalisés (ateliers de co-création - préparation réalisés)
  • Nombre de citoyens ayant participé aux ateliers de co-création (citoyens présents aux ateliers de préparation)
  • Nombre de citoyens invités aux ateliers de préparation
  • Nombre d'organisations ayant participé aux ateliers de co-création (organisations présentes aux ateliers de préparation, organisations ayant commenté/participé par d'autres moyens))
  • Nombre d'organisations invitées aux ateliers de préparation
  • Nombre de solutions sélectionnées par les groupes de quartier
  • Nombre d'activités de communication et de promotion réalisées, principalement en partenariat (autres que les trois événements spécifiques au projet)
  • Nombre de participants à chacun des trois événements (citoyens et organisations)
  • Nombre de projets collectifs mis en oeuvre avant l'échéance du présent projet
  • Nombre total d'activités d'accompagnement dans l'action (projets collectifs accompagnés dans l'élaboration de leurs plans d'affaire)
  • Nombre de personnes et d'organisations impliquées dans ces projets collectifs (en phase de mise en oeuvre ou de développement)
  • Nombre de personnes visées par les projets collectifs sélectionnés
  • Nombre de tonnes de GES évitées grâce au projet

COOP CARBONE

 

La Coop Carbone aide ses membres et ses partenaires à profiter des opportunités offertes par le marché du carbone et à réduire leurs émissions de GES au Québec. La Coop Carbone collabore avec les porteurs des meilleures technologies afin de maximiser les réductions de GES en territoire québécois et ainsi de contribuer à l’essor de l’économie verte au Québec.

 

Fondaction CSN, le Mouvement Desjardins, La Coop fédérée, Centre d’excellence en efficacité énergétique et l’Association québécoise pour la maîtrise de l’énergie (AQME) ont créé la Coop Carbone, une solution pour les organisations qui souhaitent réduire leurs coûts en diminuant leur consommation de carburants et leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). Forte de l’acquisition en 2014 de la firme-conseil ÉcoRessources, la Coop Carbone possède une solide expertise dans l’identification, le développement, le financement et le déploiement de projets de réductions d’émissions de gaz à effet de serre.Par ailleurs, la Coop Carbone offre depuis novembre 2014 aux distributeurs de carburants de gérer leur conformité au marché du carbone simplement et à moindre coût.

 

ÉcoRessources, désormais filiale à 100% de la Coop Carbone, continue à offrir des services-conseils en économie des ressources naturelles, en agroalimentaire, et en environnement : www.ecoressources.com.

 

La Coop Carbone prouve que le mouvement coopératif peut être structurant dans la lutte aux changements climatiques, en amenant une baisse significative des émissions de GES au Québec et en favorisant l’engagement de toutes les parties prenantes.

En savoir +

 

COOP CARBONE - Bureaux de Montréal

203-1097, rue Saint-Alexandre

Montréal (Québec)  H2Z 1P8

514 787-1724

info@coopcarbone.coop

Organisme : COOP CARBONE
Programme : Action-climat Québec, Volet local (2016-2018)
Période : Octobre 2016 à décembre 2018
Territoire couvert :
Région d'origine : 06 - Montréal
Enjeux : Énergie, environnement bâti et transport
Financement octroyé : 160 000$ sur 282 300 $
S'inscrire à la
liste de diffusion
Partager cette page
© 2010, FAQDD. Tous droits réservés. Conception et programmation : Safran

Fermer

Administration du site

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.