Chantier vert : l’Avenir ! - PHASE I

Nouvelle recherche

BRÈVE DESCRIPTION DE L'ORGANISME


Situé à Québec, le Centre de l’environnement œuvre dans le domaine de l’environnement depuis 2002. Il est propriétaire et gestionnaire du Centre culture et environnement Frédéric Back, qui loge plus de 25 organismes à but non lucratif et entreprises d’économie sociale. La mission du Centre de l’environnement consiste notamment à contribuer à l’atteinte du développement durable par la démonstration, l’expérimentation et l’exhibition d’écotechnologies.

Écobâtiment est la division de services-conseils du Centre de l’environnement. Son équipe travaille à réaliser et documenter des projets de démonstration de bâtiments durables.

ENJEUX ET RÉSUMÉ DU PROJET


En 2006, l’industrie de la construction a généré 4,38 millions de tonnes (Mt) de débris et de matériaux résiduels, soit environ 30% de la production annuelle de déchets au Québec. Un peu moins de la moitié était générée par les travaux du bâtiment. (Recyc-Québec, 2008) Il s’agit aussi d’un secteur fortement producteur en gaz à effet de serre (GES). Le chauffage des bâtiments, à lui seul, génère 15% des émissions québécoises de GES. À cela s’ajoute l’énergie nécessaire à la construction et à la rénovation des bâtiments. (MDDEP, 2003)

Dans ce contexte, le Centre de l’environnement - Écobâtiment avec le projet Chantier vert : l’Avenir ! cherche à outiller les professionnels de la construction pour une meilleure gestion écologique des chantiers et des bâtiments. Par exemple, les travailleurs plus sensibilisés peuvent favoriser l’achat de matériaux de provenance locale, utiliser des équipements moins polluants, valoriser la récupération et la réutilisation de matériaux sur le chantier, etc. À terme, l’équipe souhaite qu’un cours de développement durable soit intégré dans le cursus obligatoire de toutes les formations professionnelles de l’industrie de la construction au Québec.

L’équipe a conçu un atelier de formation sur le développement durable et l’écoconstruction pour les jeunes étudiants de l’École des métiers et occupations de l’industrie de la construction de Québec (ÉMOICQ), en collaboration avec la direction et les conseillers pédagogiques de cette institution. Une soixantaine d’ateliers ont été tenus auprès de 1000 participants. Ce cheminement permettra éventuellement à l’équipe du Centre de l’environnement de produire un Guide du formateur, destiné au personnel pédagogique de tous les programmes de formation professionnelle reliés à un métier de la construction.

Voir la fiche de la phase II du projet.

 

PORTÉE DU PROJET

 

Résultats en matière de changements de comportements

  • Réalisation de 60 ateliers de formation en développement durable et en écoconstruction
  • Réalisation de 50 atelier hors projet

 

EXPÉRIENCE ACQUISE

Dans la première phase du projet, l’enthousiasme des chargés de projets a trouvé écho auprès des étudiants et des professeurs rencontrés. Au fil des formations, les intervenants se sont adaptés à une clientèle d’abord peu sensibilisée au concept de développement durable et ils ont peu à peu améliorer leur matériel de formation. Les ateliers ont ainsi été adaptés aux différents métiers de la construction et ont été bonifiés de matériel multimédia (photos, vidéos, etc.) pour donner de la crédibilité et du dynamisme aux concepts théoriques. L’humour s’est en outre avéré essentiel pour favoriser le transfert des connaissances (par exemple, en présentant au public les erreurs commises sur des projets de bâtiments durables).

La sensibilisation semble avoir été efficace, mais la quantité et la nature des gestes posés suite aux ateliers se montrent difficiles à mesurer. L’équipe de Chantier vert a toutefoise été contactée par différentes écoles et des particuliers pour poursuivre l’expérience auprès d’eux.

Pendant la réalisation du projet, l’équipe s’est parfois sentie confrontée à la forte rigidité de l’industrie de la construction, de ses associations syndicales et patronales. Elle porte le constat qu’encore beaucoup de travail reste à faire et que Chantier vert « est le premier pas d’une longue série vers l’atteinte du développement durable dans le milieu de la construction. »

Partenaires principaux

  • Agence de l’efficacité énergétique - Novoclimat
  • Archibio : Groupe d’intervention en habitation écologique
  • Blue Storm Télé
  • Charpenterie Vicking
  • Confédération des syndicats nationaux
  • Conseil du bâtiment durable du Canada
  • Commission de la construction du Québec (CCQ)
  • Conseil de bassin de la rivière St-Charles
  • Conseil régional de l’environnement de la Capitale Nationale (CRE-Capitale Nationale)
  • Écohabitation.com
  • École des métiers et occupations de l’industrie de la construction de Québec (ÉMOICQ)
  • Journal de l’Habitation
  • Les Déclencheurs
  • Magazine La Maison du 21e siècle
  • Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS)
  • Mobili.T
  • Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
  • Viabylis Informatique
  • Vivre en Ville


Coordonnées

870, Avenue De Salaberry, bureau 316
Québec (Québec) G1R 2T9
(418) 522-0005
info@centreenvironnement.org
www.centreenvironnement.org


Organisme : Centre de l'environnement - Écobâtiment
Programme : Programmation III (2005-2008)
Période : Réalisée entre juillet 2006 et mars 2008
Territoire couvert : Régional
Région d'origine : 03 - Capitale-Nationale
Enjeux : Gestion durable des organisations
Financement octroyé : 29 685 $ sur 60 200 $
S'inscrire à la
liste de diffusion
Partager cette page
© 2010, FAQDD. Tous droits réservés. Conception et programmation : Safran

Fermer

Administration du site

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.