Certification stationnement écoresponsable

Nouvelle recherche

Problématique :

Le Québec vise une réduction de GES de 20 % sous le niveau de 1990 d’ici 2020 et de 80 à 95 % à l’horizon 2050. Or, le secteur des transports représente 40% des émissions de GES du Québec. À Montréal, la dépendance à l’automobile est l’une des principales causes d’augmentation des émissions de GES.  Les émissions dues à l’auto sont évaluées en moyenne à 2,52 tonnes GES par Montréalais. À ce portrait s’ajoute l’augmentation exponentielle du parc automobile, plus de deux fois supérieure à l’augmentation de la population. Or, la disposition d'une place de stationnement gratuite sur le lieu de travail est un facteur décisif dans le choix de l'utilisation du mode de transport pour les déplacements domicile-travail. Le CRE-Montréal entend donc changer les pratiques de gestion et les aménagements des stationnements afin d’influencer le choix modal en plus de déployer des mesures de verdissement permettant elles-mêmes de capter une partie des polluants atmosphériques.

 

Solution :

Le manque de connaissance des meilleures pratiques d’aménagement et de gestion des stationnements de la part des propriétaires fonciers et immobiliers est un enjeu majeur. Par exemple, avec la norme BNQ 3019-190 - Lutte aux îlots de chaleur urbains – Aménagement des aires de stationnement, les propriétaires et les gestionnaires de stationnement disposent d’un outil qui peut les aider dans l’implantation de mesures durables. La certification stationnement écoresponsable développée par CRE-Montréal apparaît comme un outil complémentaire de la norme BNQ 3019-190, qui permettra un plus grand niveau d’engagement et de suivi de performance environnementale. Cette certification permet d’intervenir tant au niveau de la mobilité que des aménagements et à l’avantage d’être fortement transposable ou adaptable selon les clientèles ainsi que les territoires.

 

Changements anticipés :

L’objectif de la certification stationnement écoresponsable est de créer un effet d’entraînement sur les meilleures pratiques de gestion immobilière, permettant de réduire les émissions de GES liées à la dépendance à l’automobile et de diminuer les impacts climatiques des surfaces de stationnement (intégrer des accès piétonniers sécuritaires et conviviaux, prévoir des supports à vélo, accueillir des bornes de recharge électriques, afficher les circuits de transport collectif disponibles à proximité, etc.)

Principaux indicateurs :

 

INFORMATION ET SENSIBILISATION :

  • Nombre d'activités d'information et de mobilisation visant le public cible
  • Nombre d'organisations rencontrées à la suite à des approches ciblées - Nombre de stationnements répertoriés
  • Nombre d'organisations rejointes lors des participations actives - nombre de participants à la conférence

 

PRÉPARATION :

  • Nombre d'activités de préparation
  • Nombre d'organisations participantes aux formations techniques
  • Nombre d'organisations participantes ayant reçu des services-conseils de préparation - rencontres personnalisées

 

ENGAGEMENT ET PASSAGE À L'ACTION :

  • Nombre de nouvelles pratiques adoptées
  • Réduction du taux de minéralisation du site (aire déminéralisée à la fin du projet - passage de X% à Y%)
  • Augmentation de la superficie de la surface perméable par rapport à la surface totale de l'aire de stationnement (%)
  • Taux de verdissement de la surface et préprojet (en %)

 

Description de l'organisme

CREMTL

Le Conseil régional de l'environnement de Montréal (CRE-Montréal) est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal.

 

Le CRE-Montréal a notamment coordonné la campagne Défi Climat, la plus vaste campagne de sensibilisation et de mobilisation à la lutte aux changements climatiques au Québec, de 2008 à 2012. Celle-ci visait à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) des citoyens en s’engageant à modifier leurs habitudes de vie et de déplacement. Depuis, la démarche Par notre propre énergie (PNPE) ou ILEAU ont permis de maintenir les efforts de réduction des GES et de lutte aux îlots de chaleur urbains à travers la mobilisation.

Principaux partenaires

  • Mobilité alternative (MOBA)
  • Service des relations avec le milieu (SRM), ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports.
  • Santé environnementale, Institut national de la santé publique du Québec
  • Programme Environnement Bâti, Ouranos
  • Fauteux et associés architectes paysagistes
  • Voyagez Futé, Centre de gestion des déplacements
  • Transport actif et mobilité, Groupe WSP Canada Inc.
  • Faculté de l'aménagement de l’Université de Montréal
  • La Chaire In.SITU, UQÀM
  • Rayside Labossière Architecture, Design et Urbanisme

En savoir +

Conseil régional de l'environnement de Montréal (CRE-Montréal)

50, rue Ste-Catherine Ouest, bur. 300

Montréal (Québec)

T : 514-842-2890

http://www.cremtl.qc.ca/

fgravel@cremtl.qc.ca

Facebook: https://www.facebook.com/cremtl/

Organisme : Conseil régional de l'environnement de Montréal
Programme : Action-climat Québec, Volet local (2016-2018)
Période : Octobre 2016 à Novembre 2018
Territoire couvert : Montréal
Région d'origine : 06 - Montréal
Enjeux : Aménagement du territoire, Eau, Environnement bâti, Transport, Zones riveraines
Financement octroyé : 98 000 $ sur 133 500 $
S'inscrire à la
liste de diffusion
Partager cette page
© 2010, FAQDD. Tous droits réservés. Conception et programmation : Safran

Fermer

Administration du site

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.